APPROCHE DU PROCESSUS INITIATIQUE



Le processus de l'initiation se résume en l'acquisition d'une maîtrise de l'attention.
Là où est l'attention se trouve la conscience et ce qui devient conscient devient pour nous existant ; car ce dont nous sommes inconscients n'existe pas pour nous.
Notre nature profonde est conscience, de ce fait là où est notre conscience notre nature profonde se trouve. On comprend dès lors pourquoi l'initiation est une discipline de l'attention.
En maîtrisant mon attention, j'investis ma conscience où je le désire et de par cet investissement j'acquiers la connaissance de ce vers quoi je dirige mon attention.
Celui qui commence à s'intéresser aux choses de la spiritualité et de l'initiation, entend parler de toutes sortes de notions qui sont pour lui abstraites. Il entend parler de Dieu, de l'âme, de l'au-delà, de l'immortalité, etc.
Être initié veut dire être introduit, introduit dans la Réalité vivante de toutes ces choses qui sont abstraites pour le néophyte.
Et comment ces choses abstraites, hautement hypothétiques pour le matérialiste, peuvent-elles devenir pour nous une réalité d'expérience ? Par la maîtrise de l'attention.
Comment puis-je connaître Dieu en son ineffabilité ? En dirigeant mon attention vers lui.
Comment puis-je savoir ce qu'est l'âme ? En dirigeant mon attention sur ce que je suis au-delà de l'homme.
Comment puis-je faire l'expérience qu'il existe un au-delà de tout ce qui est perçu ? En dirigeant mon attention sur ce qui se trouve derrière le perçu.
Comment puis-je savoir que je suis immortel ? En dirigeant mon attention sur ce qui en moi n'est pas lié au temps et qui est indépendant de la naissance ou de la mort.
Comment puis-je obtenir la paix ? En dirigeant mon attention sur l'immuable paix qui perdure en mes profondeurs.
Pareillement, comment puis-je avoir dans le monde une action aussi efficace et adéquate que possible ? En prêtant attention à l'homme et aux circonstances.
Comment puis-je comprendre autrui ? En portant mon attention sur autrui et en prêtant attention à l'unité qui me relie à lui.
Comment ma compréhension d'autrui peut-elle devenir de l'amour ? En prêtant attention au langage de mon cœur.
Inutile de prolonger cette liste. Toute acquisition intérieure se résume en une discipline de l'attention.
Grâce à la maîtrise de l'attention, l'invisible peut devenir pour moi objet de connaissance.
Par la maîtrise de l'attention, je puis m'isoler du monde et faire de ce dernier une réalité insignifiante. Mais également par la maîtrise de l'attention je puis comprendre et aimer le monde ; tout en possédant la connaissance de ce qui est au-delà du monde, de l'homme et du temps.
Ainsi devenir un initié, c'est tout simplement apprendre à diriger et maîtriser son attention.
Qui comprend cela saisit l'essentiel. Qui saisit l'essentiel peut éliminer l'accessoire. Éliminant l'accessoire, il clarifie le fatras des propos tenus sur l'initiation. Il s'écarte de toutes les pratiques inutiles, évite les pièges inconsciemment tendus par ceux qui n'ont pas compris cet essentiel et ce qu'il doit faire lui apparaît clairement.
Pour que le spirituel soit objet d'expérience, une attention vague ou distraite ne suffit pas. Il faut que l'attention soit systématiquement entraînée, parfaitement maîtrisée, c'est-à-dire libre de toute distraction et correctement dirigée.
C'est cette maîtrise et cette intensité de l'attention qui distingue l'initié du profane.
Devenir maître de son attention, c'est ouvrir la porte des royaumes supérieurs.


Texte issu de : Eric Tolone, Approches de la mystique (en téléchargement ici).