APPROCHE DE LA DIVINISATION




L'univers dans son ensemble est la manifestation de Dieu. Or si Dieu est distinct de sa manifestation, il n'en est pas dissociable. De même qu'un individu est distinct des actes qu'il accomplit, car il y a l'individu et il y a les actes ; les actes ne peuvent être dissociés de l'individu, car c'est l'individu qui accomplit les actes et sans individu il n'y aurait pas d'actes. De même, Dieu en sa transcendance est distinct du Cosmos, mais le Cosmos qui est sa Manifestation ne peut être dissocié de Lui.
La distinction se rapporte aux deux aspects de Dieu, l'aspect transcendant et l'aspect manifesté. Ces deux aspects sont deux aspects du Dieu unique.
De même que l'homme qui dort et l'homme qui agit sont le même homme. Shiva et la Shakti, (Dieu et l’Énergie Cosmique) peuvent sembler séparés si l'on considère les choses à partir du point de vue de l'ignorance humaine, mais en réalité ils sont Un. Cette vérité est symboliquement exprimée lorsque Shiva est représenté de manière androgénique, car Shiva et Shakti sont éternellement coexistant.
Dieu et sa création semblent séparés, mais en réalité la création est la manifestation de Dieu, or, il est impossible de dissocier ce qui est manifesté, de celui qui se manifeste. C'est pourquoi en définitive le Samsâra (le monde de la transmigration) et le Nirvâna (la pure Transcendance) sont Un.
Comprendre cela c'est comprendre que tous les phénomènes de l'univers sont Divins, en leur Essence et en leur Manifestation. Comprendre cela c'est très bien, mais ce qui importe c'est de le vivre.
Comme beaucoup de choses, l'adoration des idoles est susceptible d'une bonne et d'une mauvaise compréhension. De ce fait, l’Hébraïsme, l'Islam et les Iconoclastes ont raison, dans la mesure où ils combattent et rejettent une déformation, mais ils ont tort lorsque leur démarche les éloigne de la compréhension d'une Vérité.
Une pierre, un arbre, un animal, une forme humaine ou toute autre chose peut être adoré, car tout est Divin, puisque tout est manifestation de Dieu. Adorer avec exclusivité telle ou telle idole peut donc constituer un chemin vers une perception en laquelle l'univers tout entier est vu comme étant Dieu lui-même.
Il n'est pas question de conseiller le culte des idoles, mais d'élever jusqu'à la compréhension de la Vérité exotériquement désignée par ce culte.
Vivre le panthéisme c'est peu à peu prendre l'habitude d'établir des rapports sacrés avec toute chose. Savoir que toute chose est Dieu manifesté, c'est modifier radicalement votre attitude vis-à-vis du monde. Les bons conseils de la morale sont souvent inefficaces, aussi longtemps que l'individu s'imagine qu'il y a dans le monde des choses méprisables ou insignifiantes. Mais lorsque toute chose est vue par le cœur et l'intuition comme étant une manifestation de Dieu, tout naturellement et sans effort, le comportement se trouve radicalement modifié.
Travaillez donc à diviniser votre perception du monde. Le monde n'est qu'apparence et il nous apparaît tel que nous le concevons. Qui conçoit l'univers comme étant l’œuvre du démon, finit par le voir ainsi et se trouve enfoncé dans la plus pernicieuse des illusions. Par contre, qui le perçoit tel qu'il est, c'est-à-dire comme la manifestation de l'Être unique, finit par accéder à la perception du panthéisme.
Travaillez donc quotidiennement à voir Dieu en toute chose. Les montagnes, les astres, les plantes et les animaux sont Dieu.
Pour commencer, réaliser cette prise de conscience avec une attention toute particulière vis-à-vis de l'homme. Comprenez que la forme de l'homme est en elle-même divine.
Contemplez les représentations mythologiques de différentes religions anciennes ou contemporaines et réalisez que chacune de ses formes humaines ou fantastiques est une représentation de Dieu. Dieu peut se manifester sous l'aspect de n'importe quel dieu ou déesse. Dieu est ainsi, mais il est aussi ainsi et encore comme cela, car il est toute chose. Il revêt à chaque instant en sa liberté suprême, d'innombrables formes et aspects. Dieu se manifeste dans les panthéons et aussi dans l'humanité. Dieu joue à être sage et ignorant, bon et méchant, donneur et preneur de vie. Tel est l'ultime message de la mythologie.
Ayant compris cela faites de votre femme une idole et rendez-lui un culte. Faites de votre mari une idole et rendez-lui un culte. Faites de vos parents des idoles et rendez-leur un culte. Faites de vos amis des idoles et rendez-leur un culte. Faites de tout homme un Dieu incarné et vénérez-le.
Une idole, disent les musulmans, s'interpose entre Dieu et vous. S'il en est ainsi, vous devez avec les musulmans rejeter les idoles. Mais si l'idole est conçue comme manifestation de Dieu, alors toute idole est bénie. Elle constitue un chemin vers Dieu. Faire de votre conjoint, de votre famille, de l'humanité et de la nature tout entière un chemin vers Dieu. Tel est le but que nous vous proposons.
Qui associe quelque chose à Dieu, disent les musulmans, est un idolâtre. C'est vrai lorsque nous voulons appréhender la Réalité transcendante, il ne faut rien associer à Dieu.
Vis-à-vis de la transcendance Divine toute représentation est une trahison ; vis-à-vis de la Transcendance Divine, tout concept théologique est une trahison ; vis-à-vis de la Transcendance Divine, tout mot est une trahison.
Tout ceci est pure vérité vis-à-vis de la transcendance, par contre lorsque nos regards se tournent vers la manifestation Cosmique, toute chose est une théophanie Dieu se manifeste dans les représentations symboliques de toutes les religions. Dieu se manifeste dans toutes les lettres de l'alphabet.
Comprenez bien ces deux points de vue et vous aurez résolu une grande querelle entre les différentes religions. Toute représentation et à fortiori toute représentation anthropomorphique de la transcendance, est impie. Par contre, tous les symboles religieux et toutes les formes du cosmos sont sacrés puisqu'ils sont l'expression de la manifestation Divine.
Vous devez donc diviniser vos rapports quotidiens. La femme et le mari ne sont pas de simples êtres humains. Seuls les profanes englués dans l'ignorance croient cela. L'époux et l'épouse sont Dieu. Que votre conjoint suive ou ne suive pas une voie spirituelle, que cette transformation de votre perception soit gardée dans le secret de votre cœur ou connue de vous deux et mutuellement partagée, vous devez prendre l'habitude de le considérer comme une manifestation Divine.
Que la femme voit Dieu en son mari et que le mari voit Dieu en sa femme. C'est réellement Dieu qui se manifeste à vous sous la forme du conjoint. Comprenez cela - Demeurez en conscient dans tous vos rapports quotidiens - Aimez et adorez Dieu sous la forme du conjoint - Faites cela et votre vie conjugale sera sacrée. C'est par la transformation de votre perception que la présence du sacré et du Divin deviennent effective.
Les parents sont Dieu, prenez conscience de cela. N'adoptez pas une conception, soyez conscient de la Divinité de vos : parents. Et tout le reste, respect, amour, service, ira de soi.
Les enfants sont Dieu, en chaque enfant Dieu grandit et se manifeste. Devenez conscient de cela au sein des rapports quotidiens que vous entretenez avec eux. Éduquez votre regard, apprenez à voir leur Divinité. Pouvez-vous alors être injuste, égoïste, tyrannique vis-à-vis de Dieu ? Oserez-vous ? Aimer son enfant en voyant en lui un être humain, c'est entretenir un amour impie. C'est Dieu sous la forme de l'enfant que vous tenez dans vos bras, que vous éduquez et que vous voyez grandir. Comprenez cela. Vivez le de jour en jour.
Les amis sont Dieu - C'est Dieu sous la forme du compagnon qui se révèle à vous - Aimez-les - Servez-les - En vérité lorsque l'ami est sous votre toit, sachez que c'est Dieu qui vous rend visite. Le recevoir c'est accomplir un acte sacré.
Tous les inconnus que vous croisez dans la rue sont Dieu. Ayez conscience de leur divinité. En toute jeune fille et toute jeune femme, voyez Dieu sous son aspect de glorieuse et fraîche déesse. En toute femme mûre, voyez Dieu sous son aspect de mère éternelle et compatissante. En tout jeune homme, voyez Dieu sous son aspect de héros solaire. En tout homme mûr, voyez Dieu sous son aspect de Père céleste, d'architecte Cosmique. En tout vieillard voyez Dieu sous son aspect de Sagesse Incarnée.
Au sein de la foule, dans les transports publics, en toutes les occasions où vous êtes en rapport avec des inconnus, voyez Dieu en eux. Illuminez votre regard.
La perception de Dieu en l'homme purifie le regard de l'initié. La beauté de toute femme qui n'est pas votre épouse ne constituera plus une tentation dont il faudra détourner votre regard. Vous vous réjouirez et vous extasierez devant sa forme Divine. Aucun désir sexuel ne vous effleurera. Car pour vous elle sera la radieuse déesse inaccessible. La toucher serait la profaner. Vous l'aimerez et l'admirerez platoniquement, emplissant votre regard de sa Lumière.
Toute beauté sera pour vous une occasion d'extase religieuse. Plus la jeune femme est belle, intérieurement ou extérieurement, plus la manifestation de Dieu est intense en elle. Plus l'homme est beau, intérieurement ou physiquement, plus Dieu se révèle à vous avec éclat.
La beauté de l'homme qui n'est pas votre mari ne constituera plus une tentation dangereuse. En lui vous verrez le même Seigneur. Ce Seigneur unique et éternel vous a consacré un de ses aspects en votre époux et c'est pourquoi votre sensibilité sait bien que tout rapport sensuel extra conjugal est profanateur.
Dans le conjoint le Seigneur se livre à vous et se donne à vous, en l'étroite intimité d'une de ses manifestations physiques. Chercher en d'autres partenaires la même intimité, c'est trahir la grâce qui vous est accordée. C'est détruire, à un niveau subtil, un lien de nature religieuse. Une seule infidélité altère la transparence du lien religieux. Plus il y a d'infidélité, plus le lien devient opaque. Tel est bien pour l'homme et la femme le sens profond du mariage.
Nous considérons comme marié tout couple qui vit ensemble. Qu'il y ait ou n'y ait pas établissement de documents officiels, qu'il y ait ou n'y ait pas de cérémonie religieuse. Les lois sont utiles au niveau de l'organisation sociale. Mais la réalisation spirituelle, qui est le point de vue à partir duquel nous nous exprimons, ne dépend fort heureusement d'aucun document et d'aucun rite.
De ce point de vue, toute union durable entre l'homme et la femme constitue un mariage et tout mariage doit être vécu comme un sacrement.
La sacralisation de tous nos rapports humains ne doit pas aboutir à la passivité vis-à-vis du mal. Ceci est un point important qu'il faut clairement saisir.
Car s'il est vrai que tout homme est Dieu manifesté, il est aussi véritable qu'au travers des hommes Dieu peut nous agresser ou nous tenter. Cela fait partie de sa pédagogie existentielle.
Les tentations, les épreuves, les difficultés, les agressions qu'il place sur notre route sont nécessaires à notre croissance intérieure. C'est-à-dire à son propre épanouissement en nous, qui sommes une facette de lui-même.
Lorsque Dieu nous tente par l'appât de l'argent, il n'attend pas que nous succombions. Et c'est pourquoi celui qui dirait : « C'est Dieu qui me propose cela, donc je dois lui obéir » ferait une erreur fondamentale, qui éteindrait en lui toute réalisation spirituelle.
Dieu nous tente pour nous permettre de résister, de surmonter l'épreuve et ainsi de croître en force et en puissance. C'est pourquoi Dieu nous tente aussi longtemps que nous avons besoin d'acquérir, par la résistance à la tentation, la force d'âme qui nous manque. De même si Dieu nous agresse sous la forme d'un homme, c'est pour nous permettre de développer notre courage. Car Dieu est l'amant, l'aimé, l'ami, mais il est aussi l'adversaire, le tentateur, l'ignorant et le fauteur de troubles.
Voici pourquoi bien que tout homme soit Dieu, il n'y a pas que l'adoration qui soit requise vis-à-vis des manifestations humaines de Dieu. Voici pourquoi les circonstances peuvent nous obliger à punir Dieu manifesté sous la forme de l'homme ou de l'enfant. Voici pourquoi nous pouvons tuer une manifestation corporelle de Dieu. Voici pourquoi si le mariage est possible, la séparation du divorce l'est aussi. Voici pourquoi il faut repousser ce qui constitue des tentations ou des influences négatives.
En appliquant la sentence ou la correction méritée par une manifestation humaine de Dieu, nous ne faisons que donner à Dieu une réplique au sein du jeu théâtral de l'existence. Dieu adopte un rôle et nous devons de notre côté remplir le rôle que nous dicte le scénario circonstanciel. Sans cesse, à tout instant, Dieu est notre partenaire dans le grand théâtre cosmique. Ou que votre regard se pose, c'est la face de Dieu que vous contemplez.
Aucun de nos amis ou adversaires humains n'est un personnage réel. Nous ne sommes pas un personnage réel. Il n'y a qu'une Réalité, Unique, Transcendante et Englobante, que nous appelons Dieu. Nous-mêmes, ainsi que toutes les personnes humaines, nous ne sommes qu'une série de masques posée au sein des apparences, sur des facettes de l'Unique Énergie, qui est indissociable et coéternelle à la transcendance immuable et infinie.
Dieu entrechoque au sein de la temporalité les différentes manifestations de lui-même pour extraire de ces dernières une gloire grandissante.
Demeurons donc vigilants. Adorons les manifestations Divines que Dieu nous donne comme objet d'adoration et résistons ou combattons les manifestations divines que Dieu place à cet effet en notre destin.
Qu'en toutes choses son nom soit béni, car en toutes choses il cherche notre plus grand bien.
Il n'est guère difficile de constater que l'on évolue autant par les épreuves que par les douceurs de la vie. Il est donc aisé de comprendre qu'en ses manifestations humaines, Dieu doit susciter pour nous des épreuves.
Pour qui est conscient de la Divinité de chaque homme, l'ennemi n'est un ennemi qu'aussi longtemps qu'il nous agresse. Dès que l'agression cesse, il ne saurait y avoir de rancœur. Dieu nous a éprouvés. Dieu nous a obligés à combattre une manifestation de lui-même pour nous fortifier. Dieu cesse l'épreuve. Dieu est toujours aimé et adoré en toutes ses manifestations.
Il faut corriger, reprendre, éduquer, combattre ou s'isoler de certains hommes, en certaines situations. Mais c'est toujours vis-à-vis d'une situation précise que nous agissons ou réagissons de la sorte. Ce n'est jamais vis-à-vis d'un homme ou d'un groupe d'hommes, cela est impossible puisque tout homme est Dieu.
De ce fait, nous savons qu'aucun homme n'est mauvais en soi. En certains hommes, Dieu assume un rôle négatif et nécessaire ; mais l'homme en lui-même est toujours une manifestation de Dieu. Dieu assume un rôle négatif pour dispenser en sa pédagogie existentielle les épreuves et souffrances nécessaires à l'évolution des âmes, qui sont des manifestations individualisées de lui-même.
Voir Dieu en tout homme, ce n'est pas voir tout homme comme bon. Le mal c'est le voile dont Dieu se sert pour cacher sa Divinité. Ainsi en tout homme que nous regardons, tout ce qui est négatif se rapporte au voile dont il se recouvre.
Qu'est-ce que l'évolution du Cosmos sinon le dévoilement progressif de Dieu ? En se manifestant, Dieu s'est enveloppé d'une série de voiles successifs et ceci c'est l'involution au sein de laquelle le multiple est apparu. Par l'évolution, Dieu devenu le multiple, révèle progressivement l'éclatante lumière de sa nudité.
Et maintenant, voici la révélation d'un secret sublime : plus vous regardez Dieu en l'homme, plus vous aiderez l'homme à dévoiler Dieu en lui.
Chaque fois que votre regard se pose sur un homme et y voit Dieu, vous aidez l'homme à se diviniser.
Une influence très subtile passe de votre esprit en son esprit et contribue à réveiller en lui la divinité assoupie.
Les hommes sont Dieu, mais ils l'ignorent. Dès qu'ils le savent et que cette connaissance les imprègne d'une manière totale, ils deviennent parfaits.
Voici pourquoi par son seul regard le Sage contribue à l'évolution des êtres et des choses.
Devenez ce Sage et pour le devenir d'une manière intégrale, posez-vous une dernière question : « Si tous les êtres et la totalité du Cosmos sont la manifestation de Dieu, pouvez-vous, vous-même, être autre chose que l'incarnation de Dieu ? »
De toute évidence, vous ne pouvez être séparé de Dieu. Dès lors, regardant votre corps ou bien assistant au surgissement de vos pensées et de vos sentiments, vous voyez en eux une manifestation Divine.
Le maintien de cette prise de conscience détruit toutes les imperfections, qui se dissolvent comme les ténèbres dans la venue de l'aube.
Ne demeurez pas au niveau des mots et de la compréhension intellectuelle. Par une prise de conscience très simple, réalisez l'omniprésence de Dieu.
Devenez un prophète, devenez un Sage, devenez un Bouddha, devenez un être parfait.
Révélez ce que vous êtes déjà potentiellement en votre profondeur suprême.
Plus la prise de conscience de ne pas être distinct de Dieu imprègne chacune de vos journées, devient intense, profonde et constante, plus vous devenez d'une manière effective uni à Dieu.
Enlevez le voile de la séparation et la Lumière de l'Union brillera.


Texte issu de : Eric Tolone, Approches de la mystique (en téléchargement ici).

Commentaires

A LIRE